FASHION STORYLOOKBOOKLOOKBOOK 2BEAUTYBEAUTY 2JEWELSFACESPortrait PRESSExhibitionCHARITY PROJECTS Clip / Vidéo Playlist Store Bio Liens & Partenaires Contact

Originally from Buenos Aires, Argentina, Flavia moved to San Francisco at a young age to pursue her university studies in photography with the support of her family. Back in 1981, women were rare in this field of study. Around that time, some of the first photography schools were established in San Francisco. Photography was considered a true art form by specialized institutes there, and local art galleries encouraged artists to express themselves through a camera. As a result, the best photographers in the world could be found exhibiting their work in San Francisco at a time when many people could only see photography in the context of archives and news reports.

Soon thereafter, Flavia had the opportunity to become the assistant to several prominent fine art photographers. A short time later, she received invitations from local galleries to show her own work in solo exhibitions. This made it possible for her to earn a living as an artist in the photography haven that San Francisco had become.

Flavia’s Italian roots from her father’s side of the family and her connections to artists from Europe aroused her interest in European culture. In 1995, she relocated to Paris, but soon realized that the City of Light was still far from being a place where fine art photographers could thrive. She then decided to move into the genre of photography that was most admired in Paris: fashion.

The arrival of digital cameras did not hinder her work – quite the opposite. She quickly learned about the intricacies of digital photography, and her film photography experience gave her a decisive advantage over the new generation of photographers. The wave of amateur photographers who felt qualified to create catalogues and fashion shoots thanks to software did not pose a threat. Instead, Flavia’s gifts shone through: her perfect mastery of artificial light, her talent for composition, lightness and elegance. Additionally, her expansive sense of culture in general, and her experience as a citizen of the world allowed her to understand the designers of each continent and showcase their work.

When creating a fashion photo, a photographer is never alone. Fashion professionals, whether they are makeup artists, hairstylists or wardrobe stylists, recognize Flavia’s true talent, and find working with her on projects for independent designers as rewarding as contributing to major advertising campaigns. Although globalization and outsourcing have had an impact on independent designers, Paris remains one of the last great capital cities of the world where uniquely interesting designs can still be found in the fashion boutiques of independent designers. Flavia knows how to showcase the originality of each of these designers, and her work is considered iconic by the Marais designers who collaborate with her. Each year, approximately twenty designers come to France from the United States, Russia or South America to have their catalogs shot by master photographer, Flavia Raddavero. But only once a year: too much exposure impairs the vision of eternity.   

Claire Martin, Art Historian

Translation: B.Pinckney and Teresa Newson

 

---------------------------------------------------------------------------------------

Née à Buenos Aires, en Argentine, Flavia obtient très jeune l'accord et le soutien de sa famille afin de poursuivre ses études supérieures de photographie à San Francisco,  une formation dans laquelle en 1981 les femmes se font encore très rares. A l'époque, San Francisco est une ville pionnière avec les premières écoles de photos qui y sont ouvertes. La photographie y est considérée comme un art véritable par les instituts spécialisés et les galeries locales encouragent les artistes à s'exprimer via l'appareil. Les meilleurs photographes du monde entier se retrouvent donc naturellement à San Francisco pour y exposer, à une époque où beaucoup ne voient  encore dans la photo d'autre intérêt que l'archivage ou le reportage.

Très vite, Flavia a la chance unique de devenir l'assistante de plusieurs auteurs photographes parmi les plus importants du moment. Puis, elle est rapidement invitée par les galeries à exposer ses propres oeuvres en solo et peut ainsi vivre de son Art, dans ce havre de la photo qu'est devenu San Francisco.

D'origine italienne par son père, et grâce aux contacts qu'elle entretient avec des artistes venus du vieux continent, Flavia ne reste pourtant pas longtemps insensible à la culture européenne. En 1995, elle déménage donc à Paris, mais comprend très vite que la Ville lumière est encore loin de pouvoir permettre aux auteurs photographes de vivre de leur travail. Flavia va alors très vite se convertir au genre de photo le plus admiré à Paris: la photo de mode.

L'arrivée des appareils numériques ne nuit  pas à son travail, bien au contraire. Elle n'hésite pas à apprendre toutes les arcanes de la photo numérique; son savoir faire et son expérience en photo argentique lui donne une avance décisive sur les jeunes photographes de la nouvelle génération. La vague des photographes amateurs qui se sentent prêts à créer des catalogues et des séries de mode grâce aux logiciels ne peut donc lui faire peur. La palette unique de Flavia lui permet de faire briller tous ses atouts: sa parfaite maîtrise de la lumière artificielle, ses talents pour la composition, la légèreté et l'élégance et, au delà de sa grande culture générale, son expérience de citoyenne du monde qui lui permet de comprendre les créateurs de chaque continent et de mettre en valeur leur oeuvre.

Pour faire une photo de mode, un photographe n'est jamais seul... Les professionnels de la mode qu'ils soient maquilleurs, coiffeurs ou stylistes savent reconnaître en Flavia un vrai talent et ils travaillent avec elle sur les projets de créateurs indépendants avec autant de plaisir que sur de grandes campagnes publicitaires. Si la  mondialisation et délocalisation concernent aussi aujourd'hui la création indépendante, Paris reste encore une des dernières grandes capitales du monde où l'on peut encore trouver des boutiques de créateurs de cette mode si particulière et intéressante. Flavia Raddavero sait comment mettre en valeur la différence et l'originalité de chacun de ces créateurs et son travail est reconnu comme celui de la véritable icone des créateurs de Marais qu'elle est devenue.

Chaque année, une vingtaine de créateurs viennent donc en France depuis les Etats Unis, la Russie ou l'Amérique du Sud pour faire les photos de leurs catalogues à Paris avec celle que l'on peut incontestablement qualifier de Maître photographe Flavia Raddavero. Une fois par an seulement, car trop d'actualité nuit gravement à l'éternité.

                                                                             Claire Martin, historienne d'art


copyright 2011 - Flavia Raddavero